Occidere's Blog

La fidélité

« La violence que l’on se fait pour demeurer fidèle à ce qu’on aime ne vaut guère mieux qu’une infidélité »

– La Rochefoucauld

Dans le dictionnaire CNRTL la fidélité est associée aux définitions suivantes :

  • Souci de la foi donnée, respect des engagements pris
  • Qualité d’une personne au service d’une autre, qui s’acquitte de ses fonctions avec dévouement et zèle
  • Respect de la foi conjugale; p. ext. respect de l’engagement pris envers la personne aimée, de lui être exclusivement attaché
  • Constance dans la vie sentimentale et affective
  • Qualité d’une personne qui est constante dans ses choix, ses goûts, ses intérêts
  • Caractère d’une personne qui ne varie pas dans ses opinions, son comportement, qui suit sans s’en écarter un certain idéal

Dans le dictionnaire étymologique [1], fidèle repose sur le latin fides, «foi, croyance au sens religieux», «engagement solennel, serment», mais aussi «bonne foi, loyauté», d’où fidelis, à qui on peut se fier.
Cette racine fidelis dérive elle-même d’une racine indo-européenne bheidh– «avoir confiance».

Que peut-on retenir de tout cela ?

La fidélité est une marque de constance, de fiabilité, qui rend une personne prévisible, là où on l’attend. L’infidèle – infidelis – est celui qui est peu sûr, inconstant.
La fidélité repose sur la confiance et demande un engagement vis à vis d’un partenaire. Sans engagement il ne peut y avoir de fidélité. La conduite qui manifeste la fidélité est la loyauté.

Le problème sous-jacent à la fidélité résulte, à mon sens, de l’ambiguïté entre la nature implicite ou explicite, des engagements pris.
Les engagements implicites, non formulés, reposent sur des sous-entendus, des non-dits, voire des secrets dont l’absence de transparence conduit tôt ou tard à la méprise. A l’extrème il y a des loyautés invisibles qui sont de véritables pièges dans lesquels se fourvoient les individus.
Les engagements explicites conduisent à une certaine justesse, dans les rapports à soi ou aux autres.

Etre infidèle relève alors d’une trahison, et «la question se résout alors dans les larmes».

La fidélité permet de construire un cadre qui est un puissant organisateur de la psyché. Elle donne du « poids » à l’identitité.

En amour, la fidélité se négocie principalement autour de la sexualité, et d’un engagement à l’exclusivité : en choisissant un partenaire, on exclue tous les autres. Mais faut-il citer les propos de Bernard Le Bovier de Fontenelle : « ce n’est pas l’intention de l’amour que les attachements durent si longtemps ».

Pour ce qui concerne l’amitié, rappelons une définition du XIè siècle :  « affection entre deux personnes en dehors des liens du sang ou de l’attrait des sexes » [2]. Le cadre dans lequel s’effectue des engagements est à la fois plus restreint que précedemment, et à la fois très ouvert.

Bien loin d’avoir épuisé le sujet, j’aimerais terminer par une question :

=> qui abandonne l’autre : l’infidèle qui brise ses engagements ou celui qui obéit à sa loyauté ? Ou, suivant Françoise Bonardel [3] « est-ce d’abord à la Voie où l’on chemine que l’on doit fidélité, ou aux êtres que l’on y rencontre ? »

Notes :
[1] Le Robert, Dictionnaire étymologique du Français, Jacqueline Picoche
[2] étymologie du substantif amitié du dictionnaire
[3] Françoise Bonardel, Petit dictionnaire de la vie nomade, Entrelacs, 2006

Voir aussi :

Autres citations :

  • « Les femmes fidèles sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu’à leur fidélité et jamais à leurs maris » – Jean Giraudoux
  • « L’indifférence qu’on porte à l’autre est sans doute la pire des raisons de lui être infidèle » – Robert Mallet

Фотоарт от Kassandra

Publicités

22 décembre 2009 - Posted by | mots |

10 commentaires »

  1. il y a longtemps que j’ai rit autant,c’est juste,1 à 0,je vous reconnaît bien,et vous avez raison,mais,dans chaque vécu existe toujours une zone d’ombre,j’ai gardé la fidèlité de l’amour!sur ce,ça m’exiterais de vous voir,je suis à quelques heures d’être indisposer à vous recevoir.

    Commentaire par josee | 22 décembre 2009 | Réponse

  2. si vous seriez autant assidu à vos courriels,vos recherches seraient peut-être orientés sur un tout autre sujet!bref,au plaisir de vous revoir.

    Commentaire par josee | 23 décembre 2009 | Réponse

    • C’était un clin d’oeil à vos précédents commentaires. J’ai apprécié que vous l’ayez remarqué. Vous avez tout à fait raison de dire que dans chaque vécu il existe une zone d’ombre.
      A bientôt.

      Commentaire par Occidere | 23 décembre 2009 | Réponse

  3. peut-on être a deux endroit à la fois!c’est une enigme voulu,pratique ou réel?

    Commentaire par josee | 24 décembre 2009 | Réponse

  4. je suis vraiment désolé,mais après quelques recherches,je me suis apperçu que votre lieu de résidance ne concorde pas avec l’ami connu,j’ai eu des propos impertinents envers vous qui ne vous était pas dédiés,souvent la nostalgie nous rends gaga,je m’excuse encore pour mon audace!je vous avoue que vous lui ressembler vraiment beaucoup.je vous remercie tout de même pour m’avoir provoqué des palpitations,bien malgré vous.je continuré a suivre vos recherches,certaines me passionnent et éveillent quelque chose d’enfouis en moi.

    Commentaire par josee | 25 décembre 2009 | Réponse

    • Voilà, c’est dit.

      « peut-on être a deux endroit à la fois« , vos remarques me parlent aussi. L’autoscopie fait partie des sujets que j’aborderai prochainement …

      Commentaire par Occidere | 26 décembre 2009 | Réponse

  5. le phénomène de l’autoscopie a été le premier sujet exploré dans ce domaine,étant adolescente je suis tombé sur un livre à la maison,et le mot « tombé » n’est pas peu dire,je suis resté bouche bée,par la suite ma curiosité m’a transporté a dévorer toutes les ouvrages concernant la possibilité d’une autre réalité.grace à cette ouverture d’esprit,situations et rencontres fortuites en sont produites.quelques années se sont passées dans cette passion,et est venu le septicisme,peut être du au charlatans qui se trouvent nombreux dans ce domaine,et à l’exploitation de l’air du verseau.

    Commentaire par josee | 27 décembre 2009 | Réponse

  6. j’aime bien l’image choisis,que représent-elle pour vous?

    Commentaire par josee | 28 décembre 2009 | Réponse

    • Qui tire les ficelles : soi-même ou son ombre ? Pas étonnant que nous soyons toujours pris dans des conflits de loyauté.

      Commentaire par Occidere | 29 décembre 2009 | Réponse

  7. la loyauté dépend souvent de la personne qui se présente face à nous.comme vous disiez dans votre recherche sur le sujet de l’infidèlité,pour respecter son engagement,a mon sens ,le respect doit être la valeur prédominante autant envers les autres qu’envers soi.

    Commentaire par josée | 30 décembre 2009 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :