Occidere's Blog

Mazzera, l’envoûtement corse – Thérèse Franceschi-Andreani

maj 24/02/10 – publié le 21/02/10

La chasse à l’âme.

Cette expression résume bien l’activité type du chamane cherchant à ramener l’âme d’un malade, égarée dans la surnature, à l’origine de son affection. Le patient n’est plus tout à fait de ce monde. Le chamane part à sa recherche et affronte dangers et épreuves diverses. Il doit troquer avec les esprits qui retiennent cette âme, afin de différer la mort d’une personne. Pour ce faire, il se sert de ses esprits-auxilliaires, alliés qui se sont associés à lui au cours de son initiation.
C’est ainsi que se présente le chamanisme, du moins en Sibérie, patrie d’origine.

Dans son roman « Mazzera, l’envoûtement corse », Franceschi-Andreani Thérèse raconte cette tradition insulaire, le mazzérisme, véritable chasse à l’âme, mais qui a ses propres spécificités culturelles. Il n’est plus question de sauver une âme mais de révéler la mort d’une personne par un don de prophétie funèbre auquel participe activement le mazzeru. « Ces chasseurs d’âme étaient incités par un appel mystérieux des esprits de la mort à des chasses nocturnes. Ils erraient, seuls, dans la nature à la recherche d’un animal à sacrifier qui leur révélerait l’âme condamnée à la mort (dans l’année suivante) ».
Serena apprend qu’elle est une mazzera.  « Elle  communique toujours avec les animaux et ils la préviennent du grand voyage des âmes vers l’au-delà ». Comme toute élection chamanique, cette nouvelle n’est pas accueillie favorablement, ni par elle, ni dans son village. Elle est vécue comme une malédiction, sans pouvoir s’y dérober, sous peine de mort.
Lorsqu’au cours d’une chasse nocturne, Serena s’aperçoit que la victime n’est autre que celui qu’elle aime, elle cherche à sauver son âme. Elle fait alors appel à la Zia Catalina, une Signadora (guérisseuse), qui lui apprend qu’il n’existe qu’une seule solution : participer à la Mandrache, le combat annuel des mazzeri, combat à mort, où le vainqueur apporte protection et prospérité dans son village l’année suivante. Pour parfaire son éducation, la Zia Catalina apprend à Sérena les combats de l’esprit, le vol magique (dissociation du corps), le controle de l’énergie et le choix de son esprit-animal.

Ce roman aborde tous les apects du mazzérisme, tels qu’ils sont résumés dans cet article.

Il existe une certaine ambiguité dans la vision du mazzeru : s’agit-il d’un rêve ? De la réalité ? Ou est-ce les témoins qui sont la proie d’un rêve ? Toujours est-il que ceux qui voient la mazzera au cours de sa chasse nocturne sont frappés, soit de mort prochaine, soit de maladie. Faut-il y voir un thème mélusinien ?

Ne peux-t’on pas non plus lire ce roman comme un témoignage d’une proche (descendante) de Francesca, la mère de la Catalina ? C’est ce que suggère ce passage :  « Elle était simplement Catalina di Francesca, Catherine, la fille de Françoise. Répudiées par la famille, honnies par les villageois, les deux femmes quittèrent le village et se retirèrent dans une bergerie délabrée, perdue en pleine montagne, éloignée de toutes habitations ».

Un extrait :

– Tu dois avant tout comprendre que ce combat est un combat de l’esprit. Il te faut aller au fond de toi-même, accumuler ta force intérieure pour ne faire plus qu’un avec le mystère de la vie. Allonge toi et détends-toi. Il faut te préparer à la première épreuve. Ferme les yeux et concentre-toi sur chaque partie de ton corps. Tu dois arriver à te séparer de lui, le visualiser comme quelque chose d’étranger. Ne fige pas ton esprit, laisse-le couler.
Serena hésitait :
– C’est impossible, je ne pourrai jamais !
– Bien sûr que tu y arriveras, si tu te retires à l’intérieur, au plus profond de toi-même.
– Je ne comprends pas !
– Sens les choses au lieu de les penser. La plupart des hommes sont prisonniers de leur conception du monde. De nombreux saints restaient en lévitation rien que par la force de leur esprit.
– Mais je ne suis pas une sainte !
– Non, mais tu es une mazzera. Tu ignores tes pouvoirs mais tu as reçu le Don.

A télécharger :

Mazzera L’envoûtement corse – Franceschi-Andreani Thérèse – Creative Commons Édition 2.0.2009 CC-by-nc-nd – 1330 K – 302 p.

Voir aussi :

.

.

Publicités

21 février 2010 - Posted by | lecture | , , ,

Un commentaire »

  1. L’Esprit peut Agir sur la Matière … C’est ce que Science Moderne vient de Découvrir et ce que le Chamane Sait et Développe depuis la Nuit des Temps…
    Cf – Carlos CASTANEDA

    Commentaire par Laurence | 11 août 2016 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :