Occidere's Blog

Qui gouverne la France, une conférence de François ASSELINEAU

Diplomé d’HEC, de l’ENA, inspecteur des finances, François Asselineau est le président fondateur de l’UPR, Union Populaire Républicaine, crée en 2007, dont le programme consiste à sortir la France de l’union européenne.

« Qui gouverne la France » fait parti de ses cycles de conférences. Il explique comment l’union européenne s’est construite, comment elle fonctionne et pourquoi la France perd sa souveraineté et ses intérêts en y adhérant.

Son style est sûr, concis. Sa présentation est bien documentée et illustrée. Ses arguments sont convaincants. Il y a de la matière. Je recommande vivement.

François Asselineau sur Facebook, sur UPR

Première partie :

Pour les parties 2 à 7 … suivre les liens (7 parties de 20 mn)

D’autres Vidéos de François Asselineau sont disponibles sur le site UPR :

Présidentielle 2012 : le programme de François Asselineau  (5 heures en 10 parties)

Emissions radiophoniques :

Dossiers au format pdf à télécharger :

.

Pour mémoire, voici un extrait récupéré sur Wikipédia, dans la partie discussion des pages à supprimer (l’article « François Asselineau » de l’encyclopédie a été supprimé par un certain DocteurCosmos le 14 janvier 2008, soit deux mois avant les élections municipales …) :

Diplômé d’HEC et sorti vice-major de l’ENA en 1985, François ASSELINEAU n’est pas un plaisantin. Actuellement Inspecteur général des Finances, il a atteint le sommet de la hiérarchie administrative française. Il a exercé des responsabilités au plus haut niveau dans l’appareil d’Etat : nombreux voyages avec le président de la République, plusieurs cabinets ministériels, directeur de cabinet de Charles Pasqua, de Françoise de Panafieu, etc. Il a été nommé Délégué général à l’Intelligence économique au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie par Nicolas Sarkozy le 12 septembre 2004, poste dirigeant du ministère puisque ayant rang de directeur.

2°) C’est aussi un élu du suffrage universel puisqu’il a été élu Conseiller de Paris – sur son propre nom et sur la liste qu’il conduisait lui-même – en mars 2001 avec 15,8% des voix en triangulaire dans le XIXe arrondissement (Rappelons que Conseiller de Paris est un poste qui correspond à Conseiller général du département Paris et Conseiller municipal de la Ville de Paris).

3°) Il a créé un nouveau parti politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR), le 25 mars 2007. La déclaration de constitution et les statuts ont été déposés à la Préfecture de Police de Paris le 2 mai 2007 et publiés au Journal Officiel le 2 juin 2007.

4°) La création de l’Union Populaire Républicaine (UPR) a été rapportée par plusieurs medias, et notamment par le magazine Entreprendre (juin 2007) et par la radio Radio Notre-Dame

5°) Huit mois après sa création, ce parti politique compte 24 délégués départementaux et plus de 300 adhérents. Ce n’est donc certes pas une grande structure mais c’est un parti qui se développe rapidement (une trentaine de nouvelles adhésions par mois), en dépit des obstacles médiatiques et financières qui lui sont naturellement opposés.

6°) Le magazine Entreprendre (juin 2007) a consacré un cahier de plusieurs pages à un déjeuner-débat entre François ASSELINEAU, Président de l’UPR, et Roland DUMAS, ancien ministre des affaires étrangères.

7°) François ASSELINEAU a été interviewé à plusieurs reprises par Radio Courtoisie, Radio Fréquence Protestante, et Radio Notre Dame. Il a en particulier été, pendant 75 minutes, le « GRAND TEMOIN » de l’émission de Radio Notre Dame du 22 octobre 2007, de 07h15 à 08h30

8°) Avec quatre autres Conseillers de Paris ayant quitté l’UMP, François ASSELINEAU a créé un nouveau Groupe au Conseil de Paris le 28 septembre 2007. Ce Groupe est intitulé « Paris Libre » et c’est lui qui a eu l’initiative de cette dénomination. Il est donc tout-à-fait normal qu’il en soit fait mention dans l’article Wikipedia lui étant consacré et il n’y a aucune violation de copyright que ce soit. (vérification faite auprès de l’INPI)

8°) Les élections municipales sont l’occasion d’une montée en puissance de l’Union Populaire Républicaine (UPR) et de François ASSELINEAU. Celui-ci a en effet décidé, le 21 décembre 2007, de conduire une liste Paris Libre dans le XVIIe arrondissement de Paris, où il s’opposera donc à Françoise de Panafieu, maire-sortante et candidate de l’UMP pour la mairie de Paris.

Cette annonce a d’ores et déjà été largement reprise par la presse : citons notamment :

  • une longue dépêche AFP du 21 décembre 2007 intitulée Françoise de Panafieu va affronter son ancien directeur de cabinet dans le XVIIème,
  • un article dans le Figaro du lundi 7 janvier 2008,
  • un article dans le Parisien du samedi 12 janvier 2008
Publicités

22 juin 2010 - Posted by | points de vue, vidéos | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :