Occidere's Blog

Les personnages de rêve

Cet article reprend une partie sur le rêve de Wikipédia, auquel j’ai participé il y a quelques années. Comme ce texte a été supprimé depuis, je le réhabilite ici.

  • Selon Claude Rifat [1] le Moi que nous connaissons n’est qu’un représentant d’une multitude d’autres moi à l’intérieur de notre « endoréalité ».
    Le Moi habituel se distingue des autres en raison d’une plus forte capacité volitive. Cette capacité, selon cet auteur, est en rapport avec un métabolisme préférentiel, activé dans le cortex préfrontal. Etant donné l’utilisation préférentielle et dominante du Moi sur cette région, cela explique la préeminence du Moi à l’état de veille. Pendant le rêve, cette région étant moins impliquée (son métabolisme étant réduit), les êtres oniriques resurgissent des zones de « bas-métabolismes ».
    Il existe des exceptions à la prédominance du cortex préfrontal à l’état de veille, il s’agit : des personnalités multiples, chez les « schizophrènes en chronicité », dans le cadre des lobotomies chirurgicales, où il existe une modification dans l’intégrité entre le cortex frontal et les structures plus profondes (structures limbiques). A l’inverse, le processus de la « raison » se trouve amplifié sous l’effet de substances tels que la psilocine et la kétamine, qui induisent une « hyperfrontalité ».
    Les êtres oniriques ne seraient que « des hybrides entre notre Moi et les représentations stockées que nous avons des autres dans notre mémoire », ainsi que nos moi propres, « stockés depuis notre enfance ». Ce « continuum des Moi » reflète l’organisation en corail de notre mémoire, où chacun des moi ressemblerait à un polype du corail. Pendant le rêve, ces moi, à faible capacité volitive, utiliserait les mêmes structures cérébrales que le Moi à l’état de veille, notamment le cortex moteur et les structures cérébrales impliquées dans la mémorisation.
    Ceci permettrait de comprendre que notre individualité n’est qu’un leurre, que nous sommes essentiellement les autres [2] et que notre Moi cohabite en fait avec d’autres moi.
  • Pour James Hillman [3], les personnages du rêve ne sont ni des représentations (simulacra) d’êtres vivants ni des parties de moi même. Ils sont des personas, des masques, à l’intérieur desquels se trouve un pouvoir (un numen).
    Le processus de personnification utilise la mémoire pour attribuer à une forme-souvenir un archétype : les daïmones, les nymphes, les héros et les dieux revêtent la forme des amis entrevus la veille pour nous visiter dans notre rêve. Elle permet d’intégrer le coeur dans l’appréhension du réel. Elle permet de comprendre la véritable structure du psychisme : un théâtre où le complexe du moi n’est qu’un élément parmi d’autres. Elle sert à sauvegarder la diversité et l’autonomie du psychisme de la domination d’un pouvoir quelquonque.
    A l’état de veille, les personnages du rêve peuvent se manifester en faisant intervenir des symptômes. Pendant les rêves, ils montrent au moi ses limites.
    En clinique, la multiplication des personnages permet de protéger le rêveur d’un pouvoir supranaturel insupportable pour un seul personnage. Cela empèche également le complexe du moi de s’identifier avec toutes les figures apparues dans le rêve. Le paradoxe serait de formuler que toutes les figures du rêve appartiennent au rêveur, en même temps qu’elles ne lui appartiennent pas !

Notes

[1] Claude Rifat « Les êtres oniriques : le continuum des Moi » dans Rêver n°3 Ed. Ea-Anahita

[2] Henri Laborit

[3] James Hillman La beauté de Psyché, L’âme et ses symboles Le Jour, éditeur 1993

Publicités

7 décembre 2010 - Posted by | points de vue | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :